spot_imgspot_img

Comment réduire le taux de cholestérol dans le sang ?

La santé demeure un bien précieux qu’il faut protéger peu importe le prix. Au sein de la société actuelle, il est fréquent de déceler un fort pourcentage d’individus à forts risques de maladies cardiovasculaires. L’une des principales causes des maladies cardiaques est le taux élevé du cholestérol dans le sang. Il est heureusement possible de réduire sainement ce taux de cholestérol par divers moyens.

Diminuer la consommation globale de graisse

Le premier moyen d’affecter positivement le taux de cholestérol dans le sang est la réduction maximale des graisses dans l’alimentation. En effet, le cholestérol paraît comme un compact volume de gras dans le sang et empêche ainsi, la bonne circulation sanguine. Des études scientifiques ont d’ailleurs prouvé que les acides gras saturés participent fortement à la mauvaise hausse de cholestérol. Réduire de façon optimale l’apport de gras est donc synonyme de proscrire certains aliments de son régime nutritionnel.

Les acides gras saturés sont notamment contenus dans les graisses d’origine animale, de la pâtisserie et des autres produits industrialisés. Une consommation totalement réduite de ces aliments devra affecter positivement le taux de cholestérol dans le sang. Il faudra également faire attention à tout autre aliment contenant un excès d’acide gras. Lire les étiquettes est un excellent moyen pour apprendre sur la quantité de lipides contenus dans un aliment. Il est également possible d’apprendre par la même occasion l’origine de cette huile.

crédit : pixabay

Privilégier la consommation des légumes et des fruits

Au même moment où les acides gras saturés créent l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang, les acides gras insaturés luttent pour une chute de ce taux. Ces acides paraissent alors comme un allié dans le combat contre la montée du cholestérol dans le sang. Par ailleurs, ces acides ne créent pas une chute continue du cholestérol, mais préservent également le bon taux nécessaire au sang humain. De ce fait, les institutions sanitaires conseillent une consommation quotidienne des aliments contenant des acides gras insaturés.

Un apport journalier en acides gras insaturés dans les normes requises peut être effectué par la consommation des huiles végétales. Des margarines obtenues en employant de l’huile de tournesol, de l’huile de maïs ou d’olive fournissent également assez d’acides gras insaturés. Il en est de même pour les fruits oléagineux secs et les poissons des mers froides. Autrement, il est conseillé de remplacer les produits huileux d’origine animale par les produits gras d’origine végétale.

Réduire complètement la consommation de l’alcool et du tabac

L’hygiène de vie d’une manière générale est un atout de forte puissance dans la baisse de mauvais cholestérol. Cette hygiène englobe alors la réduction de la consommation du tabac et de l’alcool. Le tabac plus précisément est un facteur de l’augmentation du mauvais cholestérol prouvé scientifiquement. Les éléments nocifs du tabac influencent négativement l’élaboration de certains enzymes nécessaires à la digestion de la graisse. Il se produit alors de façon inévitable un accroissement du mauvais cholestérol.

L’alcool en revanche n’a jamais pu être défini concrètement comme un élément favorisant l’augmentation du mauvais cholestérol dans le sang. Cependant, consommer de l’alcool sans modération est suffocant pour l’organisme. Ceci n’est plus un secret. En consommant excessivement de l’alcool, l’organisme connaîtra alors d’une manière ou d’une autre un empêchement ou un ralentissement dans sa digestion du gras. Par ailleurs, une consommation modérée d’alcool contribue à augmenter le bon cholestérol dans le sang jusqu’à 15 %. En effet, l’éthanol agit comme un protecteur du cœur.

Réguler la consommation du sel et faire beaucoup d’exercices physiques

Le sel est un élément fort important dans la cuisine. Son importance même est le goût qu’il donne à toute la cuisine. Cet ingrédient est si bien apprécié qu’il est souvent apporté à table. Malheureusement, le sel est l’un des principaux éléments nocifs pour le bon cholestérol. La consommation forte régulière du sel même de façon modérée pourrait favoriser l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang. Il est donc impérativement de réduire au maximum la présence de la salière à la table.

Le mauvais taux de cholestérol est développé par les acides gras ingurgités par la mauvaise alimentation. Cet acide gras peut être éliminé par une correction d’alimentation et encore plus rapidement par la transpiration. Une astuce infaillible et prioritaire est donc le sport. En faisant du sport, l’organisme brûle des calories. L’énergie à employer est tirée du gras dans le corps. En faisant ainsi régulièrement du sport, il sera éliminé les acides gras saturés consommés grâce à la transpiration.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_imgspot_img

Related Articles

spot_img

Get in Touch

22,732FansLike
3,593FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Latest Posts